Les yeux sur tout

21 juin 2016

Step brother - Penelope Ward

Un nouveau jour se lève et il s'avère que je suis très très en retard dans mes articles. C'est la fin de l'année scolaire, je fatigue et puis les évènements personnels ne s'y prêtent pas. Bref, j'essaye de refaire tout ce retard au plus vite chers lecteurs.

Aujourd'hui donc un livre que j'ai fini depuis un petit moment, dont le résumé m'avait fasciné et intrigué...

Greta vit avec sa mère et son beau père. Elle apprend un jour que le fils de son beau père va venir habiter avec eux le temps d'une année. Très heureuse et curieuse de faire la connaissance de ce "beau-frère", elle déchante très rapidement quand celui-ci s'avère méchant et sarcastique envers elle. Elec est odieux mais elle n'en voit pas la raison. Pourtant elle commence à apprécier ce garçon tatoué qui ne semble s'en faire de rien. Leur relation évolue lentement et Greta se sent de plus en plus attirée par Elec... jusqu'à l'impossible? 

004052114

Comme dans tous les livres de ce genre, c'est le présupposé inceste entre beau frère et belle soeur. Personnellement, même si ça peut sembler gênant, je ne vois pas le problème tant qu'il n'y a pas de lien de sang entre les deux protagonistes. Après il s'agit de convention et de social plus qu'autre chose. Bref, ici rien ne m'a vraiment choqué hormis l'attitude du père envers son fils.

Greta est un personnage adorable qui doute beaucoup, surtout après les multiples rejets d'Elec. Elle n'a plus confiance et ne lui fait plus confiance. Elec lui est un jeune homme blessé par la vie, qui a atterrit dans une famille qu'il n'a pas choisie.

Les personnages sont attachants, touchants, émouvants et réalistes. Il est difficile de se sortir de cette ambiance si bien travaillée. C'est mon premier livre de Penelope Ward et ce ne sera sûrement pas le dernier. Sa plume est juste fascinante et prenante. J'ai eu du mal à me détacher de ma lecture, mais il fallait bien aller dormir et travailler.

Il est à noter que le roman est en deux parties, mais les deux se complètent très bien et ne cassent pas le rythme de l'histoire. A lire donc... 

Posté par t_c22 à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 juin 2016

La dernière étoile (La 5ème vague tome 3) - Rick Yancey

Encore un livre de terminé, cher lecteurs. Et cette fois-ci, c'en est un que j'attendais depuis un an. Alors autant vous dire tout de suite, que la saga étant plutôt complexe, dans le sens ou il y a beaucoup de personnages et d'informations, ça a été dur de se remettre dans l'histoire et de se ré-accaparer les faits et l'ambiance...

Bref dans ce dernier tome, on retrouve Cassie et ses amies....

L'ennemi, c'est l'Autre. L'ennemi, c'est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui nous rend humains.

la-5e-vague,-tome-3---la-derniere--toile-729244

 

Ma première idée est de rester perplexe face à ce dernier tome. Certe, j'aime toujours autant le style d'écriture de Rik Yancey qui sait transporter son public et nous emmener dans son univers. Mais, parce qu'il y a un mais, je ne réussis pas à comprendre cette fin qui nous ramène plus ou moins au point de départ.

La fin me parait terriblement injuste et incomprise par les protagonistes restant vivant à la fin. Quelle est la conclusion finale? Que l'humanité est perdue? Que l'humain n'a d'humain que le nom? Qu'une entité étrangère n'a pas forcément besoin d'intervenir pour montrer que les hommes sont une cause perdue? Bref, je reste encore pensive et choquée d'ailleurs, sans vouloir trop raconter la fin. Certe il s'agit d'une fin possible, parmi toutes, mais pas celle qu' j'aurais préféré.

Quand à l'ensemble du roman j'ai été profondément déroutée parce que les personnages principaux que sont Evan et surtout Cassie deviennent ici secondaires. Alors certe l'humanité est plus grande qu'eux mais il n'y plus de fil conducteur et ça part dans tous les sens. La part belle est fait à Ringer; personnage que je n'arrive pas à apprécier depuis le début de la trilogie. Elle a une vision des autres comme étant des faibles, elle même étant supérieure. Mais elle suinte la prétention par tous les pores à un point que ça en devient lassant. Et à la fin on se demande mais pourquoi???

Quand à Ben il est plutôt mou et toujours à la ramasse, sans grand charisme. Evan aurait mérité plus de chapitres. Il s'avère pour moi être LE personnage important, pivot même; à cheval entre deux réalités....

Vous l'aurez compris donc, je reste sur un goût d'inachevé, sur un bilan mitigé. La trilogie est cependant à découvrir, notamment pour son univers si bien décrit et le style d'écriture de Rick Yancey.

27 mai 2016

Lovemaker - Alice Clayton

La fin de l'année scolaire approche, la fin des séries TV également, mais aujourd'hui je vous parlerais d'un livre que j'attendais quand même depuis un petit moment : Lovemaker, la suite de Wallbanger.

Vous vous en souvenez, oh lecteurs assidus de ce blog, j'avais adoré le premier tome, décalé, avec son humour constant et ses dialogues épicés. Bref, j'avais bien rigolé. Un bon moment.

Dans le final de Wallbanger; Caroline et Simon finissent ensemble, avec Clive le chat bien évidemment. Et bien la, on se retrouve quelques mois après, dans la vie quotidienne du couple, chacun accaparé par son travail. Et la s'arrête le résumé de 400 pages de livre.... Alors je pourrais bien sur reprendre le résumé officiel du livre, mais ça ne représente que le dernier tiers du livre.

lovema10

N'allez pas croire que je n'ai pas apprécié le livre. Le style d'Alice Clayton est toujours aussi prenant et sa plume bien tournée, mais je ne voyais pas ici la nécessité d'un nouveau tome où l'on n'a quasiment pas de rebondissements. C'est le suivi de leur vie quotidienne et c'est tout. Les seules vraies grosses actions se sont les péripéties des amies de Caroline.

Bien sur on retrouve de l'humour, surtout les scènes avec Clive qui sont toutes poilantes. Simon est toujours adorable même si je l'ai trouvé trop effacé dans ce tome.

Bref ce second tome sert en fait de transition à la suite de la saga en introduisant certains nouveaux personnages tout en dévoilant certains passages du passé de Simon.

Je ne suis pas sure d'adhérer au prochain tome, à voir selon sa sortie....

Il reste que le style d'Alcie Clayton est rafraîchissant, une vraie source de bonheur, et que l'on arrive sans soucis à finir ce livre.

Posté par t_c22 à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mai 2016

On the Inlet

Première demie journée de ce long week end et j'en profite pour vous présenter un restaurant, un peu loin de chez nous certe, mais qui vaut largement le détour. Il s'agit du restaurant "On the Inlet", à Port Douglas en Australie.

Il est aussi conseillé dans le dernier guide Lonely Planet de l'essentiel de l'Australie.

On the Inlet est un restaurant de fruits de mer et poissons, installée dans marina de Port Douglas. Autant vous dire que le paysage est fabuleux, la partie en terrasse étant située sur un ponton au dessus de l'eau. Malheureusement nous y avons été en soirée donc pas de vu mais ça reste très romantique...

SAM_5276

Le vue est magnifique.... Bref, pour revenir au restaurant, l'accueil est agréable, très poli mais seulement en anglais. Les plats et entrées sont à base de produits de la mer. Mon mari a choisi des pâtes aux fruits de mer, bien cuite et pas seulement avec des coquilles de moules à l'intérieur. Pour ma part j'ai tenté le maquereau façon fish and chips.

IMG_1362     IMG_1363

 

Les poissons sont frais et savoureux. Moi qui n'avait jamais mangé de maquereau, j'ai largement apprécié. Même la sauce avec des morceaux d'anchois m'a bluffé. Le tout était accompagné de frites et de salade saucée.

Les prix sont très raisonnable : il faut compter entre 15 et 30 dollars le plat pour une cuisine goûtue avec des produits frais... Il faut penser à réserver car le restaurant est très prisé..

Posté par t_c22 à 15:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 avril 2016

Confess - Colleen Hoover

Et nous sommes de retour avec une petite pépite : le dernier roman de Colleen Hoover : Confess. Son prochain livre sortira en France en novembre 2016, autant dire que j'ai hâte de ma l'acheter (oui, je ne me fais pas offrir les livres, je les achète tous, donc encore une fois avis impartial!) ...

Auburn est une jeune fille en apparence sure d'elle. Elle sait ce qu'elle doit faire de son avenir et n'a pas l'intention de laisser quelqu'un ou quelque chose l'en empêcher. Fraîchement arrivée à Dallas, elle en vient un jours à franchir le pas d'une galerie d'art pour laquelle on propose un emploi. C'est ainsi qu'Auburn fait la connaissance d'Owen Gentry, un artiste énigmatique qui semble cacher beaucoup de secrets. Auburn se sent attirée par Owen mais sent bien qu'elle va devoir se dévoiler si elle espère un jours créer quelque chose avec Owen. Mais bien rapidement, elle se rend contre qu'elle doit sacrifier plus qu'elle ne le pensait et s'éloigne d'Owen. Pour ne pas la perdre, il devra se confesser. Mais si la vérité faisait plus de mal que le silence? 

confess-734014-250-400

Je crois que j'ai lu tous les livres sortis en français de cette auteur. Je l'adore complètement! Comme ses oeuvres précédente, elle nous embarque dans une histoire d'amour avec son lot de sentiments malmenés et de douleurs. Dès les premières page on est totalement baignés dans l'ambiance secrete, aussi bien du point de vue des personnages que de celle des confessions.

La plume est poétique et merveilleuse, on en a pas assez et on cogite encore la dessus quelques jours après avoir terminé le livre. La est le véritable pouvoir de Colleen Hoover : nous emmener dans un monde que l'on ne souhaite pas quitter. Malgré cela, tout va trop vite et l'on aurait pas été contre une centaine de pages de plus, l'auteur elle même avouant ne pas avoir apprécier son livre.

QUant aux personnages, encore une fois ils nous envoûtent. Auburn est une jeune fille décidé en apparence mais qui manque de confiance en soi. Elle est jeune, même pas 21 ans au début du roman, mais nous montre qu'on a pas besoin d'être âge pour avoir subit son lot de souffrances. Rencontrer Owen n'arrange pas forcément les choses dans sa vie mais elle apprend tout de même à le découvrir? 

La narration à deux voix nous permet de vite connaître quelques éléments sur Owen. C'est un peintre qui s'inspire de confessions anonymes qu'il reçoit pour créer ses oeuvres. Chaque confession que l'on retrouve dans le livre a été donnée par un "fan" anonyme de Collen Hoover et n'en donnent donc que plus de réalité à l'oeuvre. Quand aux tableaux, Colleen Hoover s'est associée avec Danny O'Connor, qui, je dois bien l'avouer, a un talent fou.

Malheureusement la fin est trop rapide et tout s'enchaine trop vite, ce qui laisse un goût de non achevé.

Reste que c'est du Colleen Hoover et que l'on adhère à son écriture et à son style, toujours innovant!

Posté par t_c22 à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,