Et nous sommes de retour avec une petite pépite : le dernier roman de Colleen Hoover : Confess. Son prochain livre sortira en France en novembre 2016, autant dire que j'ai hâte de ma l'acheter (oui, je ne me fais pas offrir les livres, je les achète tous, donc encore une fois avis impartial!) ...

Auburn est une jeune fille en apparence sure d'elle. Elle sait ce qu'elle doit faire de son avenir et n'a pas l'intention de laisser quelqu'un ou quelque chose l'en empêcher. Fraîchement arrivée à Dallas, elle en vient un jours à franchir le pas d'une galerie d'art pour laquelle on propose un emploi. C'est ainsi qu'Auburn fait la connaissance d'Owen Gentry, un artiste énigmatique qui semble cacher beaucoup de secrets. Auburn se sent attirée par Owen mais sent bien qu'elle va devoir se dévoiler si elle espère un jours créer quelque chose avec Owen. Mais bien rapidement, elle se rend contre qu'elle doit sacrifier plus qu'elle ne le pensait et s'éloigne d'Owen. Pour ne pas la perdre, il devra se confesser. Mais si la vérité faisait plus de mal que le silence? 

confess-734014-250-400

Je crois que j'ai lu tous les livres sortis en français de cette auteur. Je l'adore complètement! Comme ses oeuvres précédente, elle nous embarque dans une histoire d'amour avec son lot de sentiments malmenés et de douleurs. Dès les premières page on est totalement baignés dans l'ambiance secrete, aussi bien du point de vue des personnages que de celle des confessions.

La plume est poétique et merveilleuse, on en a pas assez et on cogite encore la dessus quelques jours après avoir terminé le livre. La est le véritable pouvoir de Colleen Hoover : nous emmener dans un monde que l'on ne souhaite pas quitter. Malgré cela, tout va trop vite et l'on aurait pas été contre une centaine de pages de plus, l'auteur elle même avouant ne pas avoir apprécier son livre.

QUant aux personnages, encore une fois ils nous envoûtent. Auburn est une jeune fille décidé en apparence mais qui manque de confiance en soi. Elle est jeune, même pas 21 ans au début du roman, mais nous montre qu'on a pas besoin d'être âge pour avoir subit son lot de souffrances. Rencontrer Owen n'arrange pas forcément les choses dans sa vie mais elle apprend tout de même à le découvrir? 

La narration à deux voix nous permet de vite connaître quelques éléments sur Owen. C'est un peintre qui s'inspire de confessions anonymes qu'il reçoit pour créer ses oeuvres. Chaque confession que l'on retrouve dans le livre a été donnée par un "fan" anonyme de Collen Hoover et n'en donnent donc que plus de réalité à l'oeuvre. Quand aux tableaux, Colleen Hoover s'est associée avec Danny O'Connor, qui, je dois bien l'avouer, a un talent fou.

Malheureusement la fin est trop rapide et tout s'enchaine trop vite, ce qui laisse un goût de non achevé.

Reste que c'est du Colleen Hoover et que l'on adhère à son écriture et à son style, toujours innovant!