Encore un livre de terminé, cher lecteurs. Et cette fois-ci, c'en est un que j'attendais depuis un an. Alors autant vous dire tout de suite, que la saga étant plutôt complexe, dans le sens ou il y a beaucoup de personnages et d'informations, ça a été dur de se remettre dans l'histoire et de se ré-accaparer les faits et l'ambiance...

Bref dans ce dernier tome, on retrouve Cassie et ses amies....

L'ennemi, c'est l'Autre. L'ennemi, c'est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui nous rend humains.

la-5e-vague,-tome-3---la-derniere--toile-729244

 

Ma première idée est de rester perplexe face à ce dernier tome. Certe, j'aime toujours autant le style d'écriture de Rik Yancey qui sait transporter son public et nous emmener dans son univers. Mais, parce qu'il y a un mais, je ne réussis pas à comprendre cette fin qui nous ramène plus ou moins au point de départ.

La fin me parait terriblement injuste et incomprise par les protagonistes restant vivant à la fin. Quelle est la conclusion finale? Que l'humanité est perdue? Que l'humain n'a d'humain que le nom? Qu'une entité étrangère n'a pas forcément besoin d'intervenir pour montrer que les hommes sont une cause perdue? Bref, je reste encore pensive et choquée d'ailleurs, sans vouloir trop raconter la fin. Certe il s'agit d'une fin possible, parmi toutes, mais pas celle qu' j'aurais préféré.

Quand à l'ensemble du roman j'ai été profondément déroutée parce que les personnages principaux que sont Evan et surtout Cassie deviennent ici secondaires. Alors certe l'humanité est plus grande qu'eux mais il n'y plus de fil conducteur et ça part dans tous les sens. La part belle est fait à Ringer; personnage que je n'arrive pas à apprécier depuis le début de la trilogie. Elle a une vision des autres comme étant des faibles, elle même étant supérieure. Mais elle suinte la prétention par tous les pores à un point que ça en devient lassant. Et à la fin on se demande mais pourquoi???

Quand à Ben il est plutôt mou et toujours à la ramasse, sans grand charisme. Evan aurait mérité plus de chapitres. Il s'avère pour moi être LE personnage important, pivot même; à cheval entre deux réalités....

Vous l'aurez compris donc, je reste sur un goût d'inachevé, sur un bilan mitigé. La trilogie est cependant à découvrir, notamment pour son univers si bien décrit et le style d'écriture de Rick Yancey.