Il n'y a pas à dire: quand les vacances sont là ou quand c'est l'été, mon côté bisounours ressort. Et ça peut vraiment être usant pour les autres...y compris pour les lescteurs du blog (euh, il y a quelqu'un sic?). Donc ça se retrouve également dans les lectures et films du moment. Encore une fois une comédie mais cette fois-ci française. Allons-y avec Jamais le premier soir sorti en décembre 2013.

21054736_20131122111200927

Ah, se faire larguer! Quoiqu'on fasse, c'est pas le moment le plus agréable à passer. Et pour Julie, c'est répétitif. Mais le dernier en date est pire: il la largue par lettre donnée à un coursier et ce au beau milieu de son lieu de travail. C'est la goutte d'eau pour Julie qui, après plusieurs semaines de déprime, décide de dévaliser la librairie de son quartier avec des bouquins de pseudo-psychologie avant de verser dans le zen. De là, Julie (alias Alexandra Lamy) devient une sorte de gourou du zen.

21054723_20131104123930169

Et notre Julie nationale embarque dans son trip de zen-hippie attitude ses deux meilleures amies: Rose qui s'ennuie dans son couple et qui hait vivre en banlieu parisienne et Louise qui entretient une relation malsaine avec son boss. Si les 2 amies regardent d'un mauvais oeil cette immersion dans le zen, elles constatent qu'il est temps pour elles aussi de mettre un peu d'ordre dans leur vie. Et tant qu'à faire, autant choisir le chemin super compliqué que la voie la plus efficace pour atteindre le bonheur (oui, je suis un gourou zen également...avec des phrases pourries).

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Ce film m'a vraiment plu et oui, comme le dit l'affiche, "ce film rend heureux". Pourquoi?

1) pour ma part, parce qu'il y a un libraire dans l'histoire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! rires. Je déconne seulement à moitié: vous en connaissez beaucoup vous, des films où il y a des libraires mimi (excepté Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill?). Les réparties données à Jean Paul Rouve alterne entre l'humour et l'émotion, autant quand il parle de livres que quad il parle de ses relations amoureuses foireuses. Ma répartie préférée du libraire "Je n'ai pas peur de l'engagement mais de l'abandon". Et au fait, vous saviez que le bouquin était un super instrument de self defense?

2) pour cette comédie française réussie. Elle n'est pas caricaturale, les traits d'humour sont fins ou percutants et les filles du film ont un humour de haut vol sans verser gnangnan. Et en même temps, ces nanas se posent des questions sur leur vie amoureuse comme on peut s'en poser dans la vraie vie...avec plus ou moins de recul ^^.

3) pour la fin du film...que je ne vous dévoilerai pas pour que vous alliez voir ce film qui se trouve en streaming sur cet espace infini qu'est le web et que j'ai enfin réussi à maîtriser sans avoir 10 000 pubs ou spams. C'est vous dire si je voulais le voir ce film.

Bref, un moment super agréable, 1h30 qui vous font succéder les fous rires. En bon bisounours que je suis, je vous dis "Foncez!". On termine avec la bande annonce et je vous retrouve pour un autre article dans 10 jours. En attendant, je vais aller me saoûler au whisky, draguer un gars en kilt et revenir avec une valise remplie de bouquins tout en essayant de rouler à gauche.

JAMAIS LE PREMIER SOIR - Bande-annonce