En général, quand on aime lire, il y a plein de raisons différentes qui nous poussent à choisir une nouvelle lecture. Ca peut être parce que la 4è de couverture nous a emballé, parce qu'on a lu un article sur l'auteur dans un magazine et qu'on a envie de se faire sa propre opinion sur le personnage, voire même parce que la couverture nous a plu.

Pour ce roman, ce qui m'avait plus c'était le thème: le roman est fondée sur les lettres de certaines des 4 soeurs March (des quatre filles du Docteur March) et de leur descendance. Moi qui avais dévoré les ouvrages de Louisa May Alcott plus jeune, je m'étais dit "Chouette!"...Et même si j'ai souvent du mal à critiquer de manière négative un ouvrage, il faut dire que ce roman n'a pas été pour moi une réussite. Petit récit de la déception pour ce roman de Gabrielle Donnelly.

gabrielle

Alors oui, le titre est en anglais mais je pense qu'il est aussi sorti en français. Le roman raconte l'histoire des arrière-arrière petite filles de Joséphine March, Emma, Lulu et Sophie. Les trois soeurs sont très différentes de par leur physique et caractère: Emma est très posée et organisée et prépare son mariage. Lulu est "paumée" dans la vie et cherche un métier dans lequel elle se sentira parfaitement accomplie. Sophie est la petite dernière, qui est actrice et rêve de célébrité. Un dimanche où Lulu et ses soeurs viennent au brunch de leurs parents, Lulu se rend dans le grenier de la famille et découvre les lettres de son arrière-arrière grand-mère. Et cette correspondance va l'amener à se poser pas mal de questions.

gabrielle-donnelly-the-little-women-letters

Malgré les bonnes intentions de l'auteure, le roman n'est pas une réussite. Il m'a fallu un temps fou pour en finir la lecture et on sait que quand on adore un bouquin, on le lit très très très très vite ^^. Il y a surtout 2 gros écueils à ce roman:

- les personnages sont trop caricaturaux: les 3 soeurs se reconnaissent à un trait de caractère et à un trait physique et le reste de la galerie des personnages aussi: la mère est une faministe hyper engagée, le futur mari de la soeur ainé hyper réservé. Bref, on pourrait décrire les personnages en un seul mot.

- on peut prévoir l'intrigue et ça c'est le pire dans un roman. On est dès le départ convaincue que c'est Lulu, la "rebelle" de la famille qui va trouver les lettres de Jo March, l'autre rebelle de la famille. De la même manière, on sait qu'Emma, la soeur ainée, va finir par épouser son mari et le suivre aux Etats-Unis malgré les doutes qui la poursuivent tout au long du roman.

En bref, le roman était prometteur mais au bout d'une vingtaine de pages l'enthousiasme de début de lecture est éteint et on se demande juste combien de temps on va mettre à le finir. (oui je m'oblige en général à finit les romans que je n'aime pas...sauf les 3 mousquetaires où j'ai laissé tombé...mais je ne m'avoue pas vaincue ^^).