Le mythe du vampire existe déjà depuis l'Antiquité. Mais c'est au début du XXème siècle que le mythe se popularise, d'abord au théâtre avec l'oeuvre de Bram Stocker puis au cinéma. 

Le premier film de vampires sort en 1922 sous le titre Nosferatu le Vampire, de Friedrich Murnau. Plagiat de l'oeuvre de Stoker, sa veuve poursuit Murnau en justice qui n'a pas acheté les droits de l'oeuvre. En 1931 sort le film Dracula de Bela Lugosi, toujours en noir et blanc. C'est en 1932 qu'apparait la première femme vampire.

L'intérêt pour le mythe s'éssouffle de la fin des années 1930 jusqu'au début des années 1950, période durant laquelle il est remit en valeur et interprété par Christopher Lee. Lee en fait un prince mystérieux, mondain, distingué et aristocratique mais avec des canines ensanglantées.

AVT_Comte-Dracula_2012

Loin de cet âge d'or de la représentation du vampire, des nombreux films les mettent en scène, parfois dans l'autodérision mais souvent noirs avec des effets spéciaux basiques.

Coppola et son Dracula en 1992 symbolise le retour en force du vampire sur grand écran. Fidèle transcription du roman, Gary Oldman y incarne un Dracule new age, mais victime plutôt que prédateur, tentant de retrouver son amour perdu.

Draculas Armor

Ce retour des vampires se renforce avec l'adaptation du roman d'Anne Rice : Entretien avec un vampire. Plus moderne, le film met en scène un vampire qui se déteste mais aussi un autre qui accepte son statut, donnant alors une représentation ambivalente du vampire. Les vampires ne sont alors plus seul, mais peuvent aussi prospérer et vivre parmi les humains. On en apprend plus sur les vampires, ce qui leur est fatal mais aussi ce qui fait leur survie. De nouveaux thèmes comme l'homosexualité sont abordés. 

La fin des années 1990 et les années 2000 sont très propères avec des nombreuses sagas vampiriques qui sortent sur les écrans, donnant des images très variables des vampires....

6-BLADE_II__BLADE

Tout commence avec Blade, tiré d'un comics de Marvel et sorti en 1998. Le premier est suivi de deux suite, plus ou moins bonnes. Dans cet univers, Blade est mi-homme/mi-vampire qui chasse les vampires. Ceux-ci vivent en communauté et sont représentés comme étant des êtres supérieurs. Ils ont une force et une vitesse très supérieur. Il sont sensibles à l'argent et ont besoin de sang pour survivre. Certains ont le sang purs, descendant de lignées de vampires tandis que la majorités sont devenus vampires après une morsure. Dans Blade Trinity, on apprend que celui qui est à l'origine des vampires est Drake, qu'il n'a pas les défauts de ses descendants, étant par exemple peu sensible à la lumière du soleil... Plongeant dans un univers très sombre, Blade est suivi dès 2003 d'une autre saga, celle-ci mêlant vampires et lycans : Underworld.

underworld_kate_beckinsale

Underworld dépoussière le mythe pour le plonger dans un monde très rock-métal et confronter les vampires aux lycans. Ici, les vampires sont issus d'une mutation génétique. Ils ont des lois et s'intégrent dans le monde des humains en essayant de ne pas se faire repérer. Wiseman supprime les clichés comme l'ail et la croix mais garde l'essentiel du mythe avec l'argent et le soleil qui peuvent leur être fatal. Les vampires sont représentés comme évolués, vivant dans une hiérarchie et utilisant les plus récentes technologies qui leur permettent de ne plus tuer d'humains. Mélangeant mythe et science, Underworld nous entraîne dans un monde sombre qui ne fait plus des vampires des créatures légendaires. 

Si des films indépendants comme Van Helsing ou 30 jours de nuit viennent ajouter au thème du vampire violent et destructeur, c'est sans compter sur l'arrivée fracassante de la bit-lit et son adaptation la plus connue au cinéma : Twilight.

Twilight-wallpaper-twilight-movie-20582451-1024-640

Premier d'une série de cinq films, Twilight remanie complètement le mythe du vampire. Celui-ci n'est dès lors plus un horrible prédateur mais quelqu'un qui essaye de vivre paisiblement parmi les humains. Aucune origine n'est donnée, même s'il existe une hiérarchie et des lois. Les vampires sont organisés en familles ou clans, certains tentant de ne plus se nourrir d'humains. Ils ne redoutent pas la lumière du soleil et deviennent "beaux", fascinant les jeunes adolescentes. Les vampires deviennent dès lors des ado classiques et non plus des symboles de l'interdit...

Le vampire réussit donc à passer les âges. Très largement tiré d'oeuvres littéraires, les vampires changent selon les adaptations et selon les périodes. Personnage de fantasmes et d'interdits, le vampire n'est visiblement pas pret de partir de nos salles obscures...