Le cavalier sans tête est un livre de Washington Irving, datant du XIXème siècle. Tim Burton s'en était inspiré en 1999 pour nous sortir son fameux Sleepy Hollow, avec un Johnny Depp brillant et un film resté dans les mémoires. Le pari donc de créer une série sur le même thème était foutrement casse gueule, à double tranchant. On n'imagine pas une histoire surpassant l'oeuvre de Burton, maître du genre. 

Et c'est la où la série créée par Len Wiseman (réalisateur d'Underworld) tient plutôt bien son pari. Elle réussie à reprendre les bases de l'histoire tout en modernisant l'ensemble et en gardant cette touche d'humour si particulière...

1

Ichabod Crane est un anglais qui a rejoint les américains lors de la guerre d'indépendance. Lors d'une bataille non loin de Sleepy Hollow il est mortellement blessé par un Hessien au visage marqué mais dont la main porte une cicatrice de hache. Ichabod réussit néanmoins à trancher la tête du hessien.

Au XXIème siècle, Abbie Mills, adjointe du shérif de Sleepy Hollow, s'apprête à partir car elle est admise à Quantico. Un soir, alors qu'elle accompagne le shérif, ils sont appelés pour un cambriolage dans une grange. Abbie découvre que le mal n'est pas loin. En effet, le shérif Corbin est tué par un mystérieux cavalier sans tête, sorti tout droit du XVIIIème siècle....

En pendant ce temps, c'est Ichabod Crane qui se réveille d'un cercueil de glace, totalement perdu....

Sleepy-hollow-moloch

Reprendre l'histoire du cavalier sans tête sans faire de redite mais en même temps sans la dénaturer était chose compliquée. Mais le résultat est plutôt positif avec une histoire que change radicalement de contexte temporel en en gardant les éléments principaux. 

On garde le fameux Ichabod Crane qui est complètement perdu dans un XXIème siècle bien trop moderne pour lui. Le personnage est attachant, drôle, parfois sarcastique et surtout très intelligent. Ichabod a perdu tout ce qu'il connaissait mais aussi sa femme. Il a du mal a accepter le fait que par la sorcellerie, il est resté "endormi" plus de deux siècles. La seule personne sur qui il puisse compter est Abbie Mills, qui par la force des choses va devoir s'allier à Ichabod et commencer à croire à ce qu'elle a toujours essayer de rejeter. Abbie est très pragmatique et va s'adapter elle aussi à Ichabod.

Nos deux héros sont des témoins, destinés à lutter contre les forces du mal, ensembles.

Et des monstres, on en retrouve beaucoup dans la série. Chaque épisode doit être regardé dans l'ordre pour une compréhension de la série mais aussi de l'évolution des personnages. Si le cavalier sans tête n'est pas LE point central de la série, il reste bien présent et on en découvre plus sur l'histoire d'Ichabod et son passé ainsi que celui d'Abbie.

Le point central est le plan du mal qui se découvre au fil des épisodes, avec de nombreux démons mais aussi des lieux perdus comme la découverte de Roanoke. Bref, c'est parfois le mini point noir de la série qui s'imnspire plus que largement de bouts de mythologies de séries telles que Supernatural.

Les acteurs, bien qu'inconnus s'avèrent plutôt bons et crédibles surtout. Il y a quelques rares couacs dans le scénario mais on prend plaisir aux dialogues parfois bien piquants!

Une bonne série donc, à regarder d'urgence, qui mêle avec sérieux histoire, surnaturel et vie quotidienne, sans fausse note et sans trop de prétention!