Parfois, on recherche des lectures sur des thèmes bien précis. Ces temps-ci, ce sont des livres traitant de la passion des livres et de la lecture qui m'intéressent (quoique, vu le peu d'article que j'écris ces temps-ci, mon thème de lecture devrait être la fainéantise, pff). Ici, c'est une correspondance que l'on retrouve dans cet ouvrage véridique (et oui, pour une fois, ce n'est pas une fiction): 84, charing cross road de Helene Hanff.

9782253155751-T

Ce receuil de lettres contient l'échange épistolaire qui a eu lieu de 1949 à 1969 entre Helene Hanff, une Américaine passionnée d'ouvrages anciens totalement autodidacte et Frank Doel, un Londonien qui travaille comme libraire (et surtout comme chercheur de pépite à lire) pour l'enseigne Marks and co, bookshops. Dans ces lettres, on y découvre la situation des Etats-Unis et du Royaume-Uni au lendemain de la guerre et l'évolution des deux pays sur 20 ans. On s'immisce aussi dans le quotidien de ces personnes qui termine au départ leurs courriers par des formules de politesse avant de se donner du Helene et du "Qu'est-ce que vous fichez Frank!" dans leur ouverture de lettre. En effet, si Frank Doel est le portrait-type du British à l'humour pince-sans-rire qui se dévoile au fur et à mesure, Helene Hanff est une femme pétillante qui n'a aucun sens de la diplomatie et qui exprime ses joies comme son mécontentement à pleins poumons.

charing-cross

Il est intéressant de voir aussi les liens que tisse Helene Hanff avec tous les autres membres de la librairie. Ces lettres ne sont pas seulement des éléments à lire: on pourrait presque y entendre les rires ou les exclamtions poussées par Mme Hanff. Et même si on sait que des livres sont envoyés de l'autre côté de l'atlantique, il y a aussi des colis particuliers qui traversent l'Atlantique dans l'autre sens, ainsi que divers objets (mais je n'en dirai pas plus ^^). De la même manière, je ne répondrai à la question qui est sûrement en train de prendre forme dans votre tête, à savoir "Mais pourquoi n'y a-t-il plus de lettres au bout de vingt années?". A vous de lire l'ouvrage pour le découvrir.

Dans tout ce que je vous ai raconté, je ne vous ai pas encore parlé de l'essentiel: le livre!!! En effet, même si on est confronté à deux façons différentes, il faut se rendre à l'évidence: on se trouve en présence de deux amoureux des livres et de la lecture. Le contenu est aussi précieux que le contenant et lorsque Helene Hanff exprime son impatience face à l'attente d'un ouvrage, on peut parfaitement la comprendre.Et encore, personellement, j'attends en général un livre 10 jours. Ici on parle de semaines voire de mois lorsqu'il faut rechercher l'ouvrage, avec les moyens de l'époque. On en arrive presque à imaginer la joie de Mme Hanff lorsqu'elle ouvre son colis et découvre les livres qu'elle a si longtemps attendu. Un désir de lecture aussi fort que le désir de possession de l'objet même. De plus, comme l'écrit Helene Hanff, elle ne possède que des livres qu'elle va lire et relire, finissant par en connaître des passages entiers. A l'inverse, elle jette les romans remplis de fiction offerts par ses amis. En face (ou de l'autre côté de l'océan ^^) , Frank Doel adore partir à la recherche de nouveaux ouvrages et à les évaluer.

helene1

En résumé, si vous aussi vous êtes un rat de bibliothèque qui apprécie le livre et la lecture et qui veut découvrir deux passionnées aussi frappadingues de lecture, ce livre est fait pour vous. Il l'est d'autant plus qu'on sait que le correspondance est vraie...j'aurais adoré les rencontrer. Sur ce, bonne lecture avec le 84, Charing Cross Road!!!