Au coeur de l'hiver, ou les températures chutent et la fatigue se fait sentir de façon presque perverse, il faut bien se remonter le moral comme on le peut...

Je l'ai donc trouvé dans la lecture (j'en ai pas mal mais justement peu de temps pour blogger!) avec un livre que j'ai découvert par hasard. Le livre d'Alice Clayton m'a interpellé principalement par son résumé puis par la couverture, que certains oseraient décrire d'osée.  Aux accros de 50 nuances de Grey, je peux vous dire qu'on est loin de ce livre, dans les 90% du roman surtout. ici, nous sommes beaucoup plus dans la chick lit avec tout l'humour et les désillusions qui peuvent aller avec.

Wallbanger-9782290085882-31

Alice Clayton nous entraîne dans le monde de Caroline, décoratrice d'intérieur de moins de 30 ans, qui vient d'emménager dans un nouvel appartement, qui lui est sous loué par sa patronne. Heureusement, ledit appartement est situé dans un quartier huppé de San Francisco. Elle habite avec son chat, Clive et est aidé dans son emménagement par ses précieuses amies. C'est ainsi qu'elle s'apprête à entamer une nouvelle étape de sa vie sauf que tout ne se passe pas comme prévu : la première nuit, le mur contre lequel repose sa tête de lit, se met à bouger brutalement... Caroline se rencontre que loin d'être un fantôme, il s'agit en fait de son voisin qui s'amuse en pleine partie de jambes en l'air. 

Et ce n'est pas les deux nuits suivantes qui vont se calmer, puisque le voisin, que Caroline surnomme "Cogneur de mur", s'avère très actif. Caroline n'a de cesse de découvrir ce fameux voisin, qu'elle aperçoit à peine à travers le judas. Mais après une période de calme nocturne, le voisin (Simon) reprend ses activités nocturnes. C'en est trop pour Caroline, la guerre est alors déclarée...

 

Ce livre a été une véritable petit pépite, de mon point de vue! J'ai rapidement été conquise par l'écriture fluide et les dialogues et pensées pleins d'humour et d'entrain, avec des pointes de sarcasmes qui font que l'on ne s'ennuit pas une seule minute. Nous sommes happés dans l'histoire et les scènes avec Clive s'avèrent vraiment tordantes. 
Je ne connaissais pas du tout Alicia Clayton mais j'ai vite apprécié sa façon d'écrire, notamment le fait que le point de vue soit celui de Caroline mais que l'on connaît aussi les pensées de Simon et de leurs amis avec leurs relations via sms. Le style est neuf, une vraie bouffée d'air (ouais bon l'air froid est déjà la je sais!).

Finalement il s'agit d'un livre que l'on a du mal à lâcher avant la fin. La construction de la relation entre nos deux héros se construit progressivement et on suit en parallèles celles de leurs amis respectifs. Seules les dix dernières pages, avec une sorte de marathon sexuel ont été plus longues, quelque part moins bien travaillées mais ça ne nuit pas vraiment au charme du livre.

A préciser que ce n'est que le premier tome d'une série dont j'ai hâte de découvrir la suite!