Dans la série j'ai beaucoup de livre à terminer et à lire, voici Blacklistée, un petit nouveau des Editions Hugo. j'ai bien cet éditeur qui nous sort quand même des petites pépites dont celles de Colleen Hoover.

C'est donc avec beaucoup d'impatience que j'ai entamé ce livre de Cole Gibsen, auteur par ailleurs peu connue et nouvelle venue. 

Regan Flay est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus normal, du moins en apparence. Derrière celles-ci se cache une jeune fille stressée, angoissée qui tente de satisfaire les volontés de ses parents afin de ne pas les décevoir. Au lycée, Regan est populaire et n'hésite pas, avec ses amis, à médire les uns et les autres afin d'arriver à ses buts, tout en se gardant d'être trop méchante en apparence.

Tout bascule un matin, ou en arrivant au lycée, Regan découvre ses conversations personnelles Facebook et ses textos étalés en plusieurs exemplaires sur les murs et casiers du lycée. Regan perd ses amis, qui plutôt la laisse tomber. Tout est exposé aux yeux des autres qui soit se détournent d'elle, soit lui font dès lors vivre un véritable enfer... Regan trouve néanmoins du soutien auprès de Nolan, un jeune homme moins social... 

BLACKLISTEE_HD-507x800

Je n'en raconterais pas beaucoup plus, mais juste assez pour vous donner envie de lire ce bouquin. Il aborde un thème très peu courant : le harcèlement moral et le cyber-harcèlement. Col Gibsen aurait pu approfondir un peu plus et aller au fond des choses finalement mais le mérite est la. On a un aperçu de l'extrémité où peuvent aller les jeunes adolescent par vengeance aussi bien que par simple méchanceté ou haine de l'autre.

Regan est un personnage plein de frayeur et de doute qui, même si ça ne l'excuse pas, s'avère parfois ignoble pour le plaisir de ses parents, surtout de sa mère, politicienne et oppressante. On a la famille parfaite en apparence mais peu unie en réalité, avec des parents beaucoup trop absorbés par leur travail pour vraiment s'intéresser à leur fille.

Nolan s'avère être un garçon ambigu qui malgré ses bonnes intentions, provoque des évènements qui ont des conséquences imprévues mais surtout néfaste. Cependant, il agit toujours pour une bonne raison et il a bon fond.

L'écriture est fluide, le style simple et l'on ne perd pas de temps en descriptions inutiles mais l'auteur passe plutôt du temps sur les sentiments des personnages.

Enfin le livre a le mérite de montrer l'envers du décor des réseaux sociaux, qui peuvent être utilisés à de mauvaises fin et peuvent avoir des conséquences dramatiques sur de jeunes adolescents.