Aussitôt reçu, aussitôt lu, voila longtemps que j'attendais la sortie française d'Ugly Love, un des derniers romans de Colleen Hoover. Vous l'avez déjà remarqué dans le blog, j'adore cette auteur, encore plus depuis la lecture de Maybe Someday. C'est donc quelque part avec une grande appréhension que j'ai entamé le livre : vais je apprécier autant que le précédent ou ma déception sera-t-elle profonde ?

Tate emménage chez son frère Corbin, pilote, pour quelques temps, afin de finir la reprise de ses études. A son arrivée, elle découvre sur le pas de la porte un homme complètement ivre qui est en réalité Miles, ami et voisin d'en face de Corbin, également pilote.

Malgré cette première rencontre, plutôt spéciale, Tate se sent rapidement attirée par Miles qui finit par lui proposer de prendre du bon temps ensemble en y imposant deux règles : ne pas parler du passé et ne pas espérer de futur. Tate sait que l'histoire se finira mal, mais ne peut s'empécher d'accepter....

ugly-love-687246

Voila, comme toujours c'est du grand Colleen Hoover. Il est très facile de rentrer dans le livre, dans l'histoire, dans la vie des personnages, mais beaucoup difficile d'en ressortir, et d'en ressortir indemne. Comme d'habitude, ses livres me plongent dans la plus grande des perplexités et des réflexions et j'ai alors beaucoup de mal à me plonger dans une autre oeuvre. 

Ugly Love c'est une histoire à deux voix, en deux temps. D'un côté Tate raconte son présent et de l'autre Miles raconte son passé, en vers en plus. On découvre progressivement ce qu'il s'est passé pour que Miles ait pu en ressortir aussi brisé et torturé. 

Ce sont deux personnages que j'ai réellement adorée car si Tate est attachante, touchante et qu'elle ne peut se sortir d'un amour sur lequel elle n'a aucun contrôle, Miles lui est encore plus craquant. On le découvre tout de suite avec deux faces diamétralement opposées mais qui se complètent. Et de savoir qu'il ne fait pas volontairement du mal à Tate ne peut que nous faire l'apprécier encore plus. 

Les personnages secondaires sont tous bon, plus ou moins développés mais jouent leur rôle. J'adore plus particulièrement Cap'tain et Corbin, touche d'humour bienvenue.

Colleen Hoover joue avec les mots pour réussir à nous retourner. Sa plume fluide et experte nous interdit presque de lâcher le livre avant la fin. Résultat, je n'ai pas mis longtemps pour le lire et j'en suis encore à me demander pourquoi ce n'est pas plus long, rien que pour faire durer le plaisir....