Et c'est reparti pour des articles encore et encore. Vacances en Australie oblige, j'ai été sensiblement occupée. Mais me voila revenue, particulièrement bien bronzée, prête pour vous donner mon avis sur plein de choses! Aujourd'hui donc, film que j'ai visionné dans l'avion : Terminator Genisys.

2969943-terminator-genisys-poster-411x600-jpg_2595345

En 2029, John Connor est sur le point de détruire définitivement Skynet et de gagner la guerre. Mais lors de l'attaque ultime, il découvre que Skynet a prévu d'attaquer aussi bien sur le passé que sur le présent afin de définitivement changer l'issue de la guerre.

Il envoie alors son lieutenant Kyle Reese pour sauver la vie de sa mère et empêcher une nouvelle machine de la tuer. Mais le passé a lui aussi changé. En effet, Sarah n'est pas cette pauvre fille perdue et sans défense mais au contraire une jeune fille entraînée à se battre, orpheline et élevée par un Terminator qui l'a sauvée quand elle avait neuf ans. Si Sarah a été préparé à son destin, elle tente aussi de le rejeter. Elle va devoir faire équipe avec Kyle avant que Skynet ne soit mis en circulation...

Terminator-Genisys-01-Ny-allez-pas-cest-de-la-merde

Déjà que d'ordinaire j'ai du mal avec les voyages dans le temps mais la c'est encore plus compliqué. Pourquoi faire simple en effet? Terminator Genisys, 5ème opus du nom, ne mérite qu'une attention des plus limité (ce qui est arrivé dans l'avion). Les allers retours dans le temps sont incessant et il n'est pas rare d'avoir une allusion à un passé qu'i n'existe pas (ou plus, allez savoir), perdant le spectateur quelque part entre les machines et les humains, mais jamais très clair.

Le film joue de plus à fond la carte de l'humour, ce qui n'est pas désagréable mais influence négativement sur l'action. Le Terminator ici s'avère âgé et grisonnant, montrant la fin programmée d'une saga ultra connue. L'action est toujours présente en masse, avec de nouveaux acteurs qui donnent un coup de peps à l'ensemble. 

Les rappels excessifs aux autres films sont rapidement pénibles et empêchent de se concentrer sur l'histoire présente, un peu brouillonne.

Les acteurs restent le gros point fort, assurant à eux seuls le show et l'on passe tranquillement deux heures (ce qui n'est pas mal dans mes 14h d'avion!). A voir donc pour les fans...

TERMINATOR GENISYS - Bande-annonce finale [VF]