C'est avec enthousiasme que nous avons pu découvrir cette année la première saison du spin-off d'Arrow : The Flash. Alors exit les costumes ship de la série de la fin des années 1980 et le côté très adulte, mature, avec une storyline des plus simplistes!

Cette fois-ci, on ose aller plus loin, fast enought....

Flash 2014 est le spin off très attendu d'Arrow. Les fans avaient déjà pu apercevoir Barry Allen dans Arrow, avant qu'il ne devienne un méta-humain. Barry est un inspecteur de la police scientifique. Sa mère a été tuée alors qu'il était très jeune et son père accusé à tord. Depuis, Barry tente de faire des recherches sur ce qui sort de l'ordinaire. C'est ainsi qu'il rencontre Oliver Queen et découvre qu'il est Arrow...

269533

Le décor était donc planté pour la nouvelle série. Quand Barry rentre à Central City, il se fait frapper par l'éclair du nuage de l'accélrateur de particules qui a clashé. Neuf mois après, Barry sort du coma. Très déboussolé d'avoir perdu neuf mois de sa vie, Barry doit vite se faire à des changements en lui : il guérit très vite et cours en un éclair...

Barry doit aussi faire face à l'apparition de nouveaux méta-humain, dont les intentions ne sont pas aussi valeureuses que les siennes. Il est aidé par Joe, policier et homme qui l'a recueilli après la tragédie de son enfance, ainsi que par Eddy, coéquipier de Joe, qui sort avec Iris, la fille de ce dernier.

Mais pour améliorer ses performances, et surtout pour survivre, Barry reçoit l'aide et le soutien Harrison Weels, à l'origine du projet raté sur l'accélérateur de particule, et de de Cisco et Caitlin, scientifiques.

flash-vs-arrow

On suit alors l'évolution de Barry Allen en tant qu'éclair puis de Flash. Barry aide au maximum la population de Central City mais cherche en parallèle à trouver l'auteur de l'assassinat de sa mère. Si les méta-humain sont présents à chaque épisode, le Reverse Flash fait rapidement son apparition et s'impose en tant qu'ennemi principal de Flash.

Harrison Weels s'avère lui aussi un personnage sur lequel on se pose des questions puisque dès le premier épisode, le bonhomme se lève de sa chaise roulante et déroule l'hologramme d'un journal datant de ... 2024! Rien que ça. Mais on découvre de façon progressive qu'il n'est pas si sympa que ça, et qu'il n'hésite pas à faire disparaître ou à tuer les gens qui sont sur son passage... Tout cela bien sur sans laisser la possibilité aux autres de douter de sa bonne foi et son innocence.

400x230_the-flash-2014-s01e03_54375085555f6

La série est résolument plus jeune et d'un ton beaucoup plus léger que celui d'Arrow. Bien que réussie, cette première saison de Flash reste quand même moins addictive, les stand alone beaucoup plus nombreux que dans Arrow. Mais il ne s'agit pas de comparer les deux séries qui savent cependant "s'entraider" entre elles par le biais de cross-over particulièrement bien réussis, mettant en relief les liens entre les eux séries.

Flash agrandi l'univers DC Comics avec brio et nous fournit un super héros tout en humour, qui n'hésite pas à apprendre de ses erreurs, dont le but est d'apprendre et de grandir. Si Barry Allen est bien travaillé, il en est aussi de même pour la quasi totalité des personnages secondaires. Je dois cependant admettre qu'Iris m'a ennuyé. Il faut dire que la pauvre est la dernière roue du carrosse, mais ça ne lui donne pas l'excuse de la girouette.

Cisco est quelqu'un qui apporte encore de l'humour, de la fraîcheur, on ne peut que l'apprécier et sourire à ses feintes vaseuses....

La fin nous laisse dans la plus grande expectative et donne plus de questions que de réponses. Finalement, c'est une belle conclusion à une saison qui a su passionner et attirer, qui a su voir évoluer des personnages vers la maturité et qui donne bon espoir d'être de qualité lors de la saison 2.... Rendez vous en octobre!