Il est des films de pur divertissement où l'on passe du temps pour sourire et se changer les idées, et d'autres films qui sont plus profonds, plus intense et qui vous laisse avec beaucoup de questions. Sleepers fait parti de cette dernière catégorie. Il est basé sur des faits réels et sur un livre de Lorenzo Carcaterra.

19255609 

1967. Shakes, Michael, John et Tommy sont quatre amis inséparables qui vivent dans le quartier Hell's Kitchen à New York. Ils sont "surveillés" par le père Bobby qui veille à ce qu'ils restent dans le droit chemin. Malgré son attention, les jeunes garçons mènent une vie difficile et une de leur farce tourne au cauchemard quand leur vol d'un chariot à hot dog blesse grièvement un homme.

Mineurs, ils sont jugés et envoyés pour une année en maison de redressement, la maison Wilkinson, la plus stricte de l'Etat. Les jeunes garçons plongent alors en enfer, découvrant un lieu où l'humiliation et les agressions sexuelles des gardiens sur les jeunes est chose récurrente.

Des années plus tard, Tommy et John rentrent dans un bar et tombent sur Sean Nokes, un ancien gardien de Wilkinson et impitoyable tortionnaire.....

 

71969529

 

84793461_o

Basé sur une histoire vraie, ce film est un excellent apprentissage de la vie, mais aussi des dérives du système américain. Alors bien sur il faut recadrer l'ensemble dans son contexte, à savoir la fin des années 1960.

Le film se découpe en trois parties : la première se porte sur le passé des jeunes garçons et ce qu'il s'est passé pour arriver jusqu'à la maison de redressement. Vient ensuite des épisodes de Wilkinson, par flash back et donc une découverte progressive. Puis on en arrive à l'instant présent avec le procès qui dévoile leur passé.

Malgré un accueil critique très varié, Sleepers reste pour moi un excellent film. Tout d'abord, les acteurs sont très justes et reflètent des sentiments divers : de l'amour à la haine et passant notamment par la rage...

C'est aussi un film qui montre les variations de l'être humain et leur façon de réagir face à un même drame. Certains s'enfonceront tandis que d'autres vont essayer de s'en sortir.

On a aussi la présence de Robert De Niro, qui n'est pas en premier plan cette fois-ci mais qui réussit très bien à exprimer le doute mais aussi la compréhension.

La mise en scène reste classique et très soft, ne tombant pas dans le brutal ou le gnan-gnan. Il reste que Sleepers est un film à voir et je ne doute pas que le livre soit à la hauteur...

Sleepers (1996) - Trailer