Deuxième tome aujourd'hui de la série de livre de Jennifer L. Armentrout, Wait for you. Après les aventures d'Avery et de Cameron, on suit cette fois-ci celles de Teresa, la soeur de Cameron et de Jase, le meilleur ami de Cam. 

Le livre commence juste à la fin du premier tome, à quelques jours d'intervale. Teresa, la soeur de Cam au lourd passif, est rentrée dans la même université que son frère après avoir du abandonner la danse, à cause d'une rupture du ligament au genou. Elle a du mal à accepter la situation, qui n'est pas aidé par l'attitude du meilleur ami de Cam, qui tente de l'ignorer. C'est d'autant plus douloureux pour Teresa, que ceux-ci se sont déjà embrassés et qu'elle a des sentiments pour Jase.

Entre incertitudes, danger et secret, Teresa va devoir tenter de refaire sa vie tant bien que mal....

wait-for-you,-tome-2---jeu-d-innocence-568861-250-400

 

C'est un livre que j'ai plutôt apprécié. Tout commence de façon classique sauf que l'on a déjà fait connaissance avec les personnages principaux et avec l'environnement. Il est très appréciable aussi de revoir les personnages principaux du précédent tome, même s'ils sont assez effacés. 

Jennifer L. Armentrout a toujours une belle plume, avec une écriture fluide et un vocabulaire solide sans être incompréhensible.

Le personnage de Teresa est très détaillée et on rentre dans ses pensées de façon parfois déconcertante. En effet, elle se remet plutôt vite de ne pouvoir accomplir son rêve, le tout après avoir plongé dans une grande détresse.

Jase est un personnage plutôt secret, même s'il dévoile les siens de secret à Teresa rapidement. Ses réactions semblent souvent excessives, il change d'avir comme une girouette, ce qui est parfois pénible. On ressent moins ses sentiments, il apparaît plus froid.

Le roman fait apparaître Calla, amie proche de fac de Teresa, que l'on retrouvera dans le prochain tome, dont aucune date de sortie en France n'est pas prévue pour le moment.

Ce qui m'a gêne dans ce livre, c'est le nombre abusif de scènes "chaudes" qui restent sûrement plus soft que dans 50 nuances de Grey. En résumé, un tome légèrement en deça du premier mais la plume magique d'Armentrout laisse passer les petits "couacs".