Vous avez pu le remarquer, en ce moment je dévore les livres. Non pas que j'ai besoin de réconfort, tout va bien, mais j'apprécie beaucoup l'idée que tout fini bien. Il faut avouer que Jeu de patience, aussi de Jennifer Armentrout, m'avait énormément enthousiasmée, de par son écriture fluide et précise, son vocabulaire en retenue...

Alors je me suis attelée à la lecture de Lux, tome 1 Obsidienne, qui obtenait sur internet d'excellentes critiques. Comme apparemment tous les ouvrages de Jennifer Armentrout, Lux se déroule en Virginie Occidentale, dans une bourgade plus que perdue! 

61ifnd9BofL

L'histoire nous est racontée par Katie qui débarque dans un trou paumée. Motivée par sa mère, elle se décide à aller à la rencontre de ses voisins. Si son impression immédiate est de succomber au physique charmant et puissant du beau Daemon Black, elle déchante très vite du moment ou celui-ci se met à parler... Daemon est insupportable, arrogant, et méchant à ses heures. Cependant la soeur jumelle Dee s'avère elle adorable et les deux jeunes filles (de 17 ans quand même) deviennent rapidement amies. Daemon voit cela d'un mauvais oeil, et les ennuis commencent tout aussi rapidement.

Si Katie ne comprend pas pourquoi Daemon la déteste autant, il n'est cependant jamais loin, et n'hésite pas à la sauver des pires situations, jusqu'à ce que les secrets s'éclairent et que Katie tombe dans un monde nouveau...

Il faut bien l'avouer, Lux rappel fortement la saga Twilight, mais vous ne trouverez ici aucun vampire. C'est le schéma narratif que finalement est plus ou moins le même. 

Ne vous attendez pas à une histoire rapide puisque le développement final est très tardif et que de toute façon nous restons sur notre faim. Une suite est déjà sortie aux Etats Unis depuis un moment et prévu en France... en fin d'année (ouais, on n'est jamais à la traine nous...)!!!! 

Les personnages sont plutôt bien écrits mais je trouve un peu Katie un peu niaise et souvent indécise, peu honnête envers elle même. Il est vrai que Daemon n'est pas facile à cerner, mais tout de même!

Bref, on attend la suite avec une grande impatience, ce qui est je crois un des points fort d'Armentrout, cette tension et cette impatience qu'elle réussit à nous inspirer.