C'est dans les années 1940 qu'apparaissent nos héros préférés sur petit écran (dans sa définition de l'époque, c'est à dire en noir et blanc et constituant une dizaine d'épisode maximum!).

A ce moment la ce ne sont pas encore des séries TV mais des sérials. C'est Captain Marvel qui ouvre la valse des héros au petit écran. En noir et blanc, avec un costume ultra simple et des effets spéciaux inexistants, nos héros n'ont de nom que l'habit. Tout se base sur l'image et la façon de filmer. Si Marvel s'en sort, Superman et Batman surtout tombent dans les limbes et réduisent les deux supers héros à rien du tout, la batcave ressemblant plus à un cellier qu'à un repère de super-héros. Ces sérials durent, avec plus ou moins de succès jusqu'en 1956.

Arrivent dès lors les véritables séries TV, avec des saisons, prévues dans la durée, et en couleurs! C'est dans les années 70 que le genre explose avec DC Comics et son Wonder Woman en tête. Lynda Carter se voit affublée d'un mini costume aux couleurs chatoyante des Etats-Unis avec un lasso doré. Quand à Marvel, il impose son Incroyable Hulk de 1977 à 1982 sous des traits ultra bodybuildés et d'un vert pâlichon voir vert vomi.

wonder-woman-tv-series-04-g

Dans les années 1980, Flash ne fait pas mieux mais permet tout de même à DC Comics de rester sur le petit écran. L'homme qui dépasse la vitesse du son n'a le droit qu'à deux saisons.

C'est en 1993 que DC Comics fait exploser le petit écran en remettant au goût du jour le héros fétiche et hyper puissant : Superman. Lois et Clark, les nouvelles aventures de Superman est un succès planétaire, la série durant cinq saisons, ce qui est très honorable pour les années 1990. 

La série respecte plus ou moins la mythologie de Superman et le caleçon rouge devient vite à la mode. Malheureusement, les deux acteurs principaux, enfermés dans leurs rôles vont après traverser une période de vide... Tout comme les supers-héros sur petit écran!

56052_STISVZ2DXVCQ8SFGN7I87ZXS4N1RUV_l_c_twoshot2_H013006_L

Smallville_s10_cast

Ce n'est qu'un peu moins de 10 ans plus tard que Superman refait surface, non pas dans son costume jaune/bleu/rouge, mais sous les traits du jeune adolescent Clark Kent dans Smallville. La série s'éloigne ostensiblement de la mythologie Superman avec laquelle elle prend d'énormes libertés. Mais le succès ne fait que s'amplifier et la série dure 10 saisons, en en faisant encore à ce jour la plus longue série de science fiction américaine. 

Marvel tente de répliquer avec la série Blade qui fait un bide monumentale. A noter quand même que les acteurs, décors, effets spéciaux sont d'un goût bien douteux....

arrow

Le début des années 2010 voit débuter la série Arrow, basée sur l'archet vert, de l'univers DC Comics, qui retourne sur les bases du personnage en en faisant un héros plus sombre, plus mature et destiné à un public plus âgé.

De son côté, Marvel lance Agent of Shield dont le succès reste très mitigé malgré un Joss Whedon aux commandes.