Resident Evil Afterlife est le quatrième opus de la saga cinématographique Résident Evil. Il est à nouveau réalisé par Paul W. S. Anderson qui signe ici son deuxième film de la saga.

MV5BMTkxNzM3OTg5OF5BMl5BanBnXkFtZTcwMDA5MDA2Mw@@

Quatre ans se sont passé depuis les premiers évènements de Raccoon City. Le virus T s'est propagé à la population entière qui est pratiquement éteinte. Il ne reste plus que quelques survivants qui tentent de survivre. Alice arrive à Tokyo avec ses nombreux clones afin de détruire le quartier général de Umbrella Corporation. C'est une réussite même si les clones sont détruits. Cependant, Alice ne réussit pas à supprimer Albert Wesker, le PDG de Umbrella, qui s'est injecté le virus T mais qui réussit à supprimer à Alice tous les pouvoirs qu'elle a acquis. 

6 mois plus tard, Alice survole le continent américain à bord de son avion pour aller vers Arcadia. Mais arrivée à destination, elle découvre qu'il n'y a personne.... sauf Claire qui a perdu la mémoire. Elles reprennent l'avion et longent la côte ouest. A Los Angeles, elles découvrent que des survivants se sont barricadés dans la prison qui est encerclée par des milliers de morts-vivants. Elles y atterrissent et font la connaissance de Luther et d'autres. Mais l'avion ne contenant que deux places il leur est impossible de partir... Luther apprend à Alice qu'Arcadia est en fait un cargo mouillant au large. Ils tentent donc de trouver un moyen pour y arriver. Au passage, Alice et Claire découvrent aussi que le frère de cette dernière, Chris Redfield se trouve dans la prison. 

Mais les zombies ont réussi à creuser un passage souterrain et la question de fuir devient de plus en plus urgente....

Resident Evil Afterlife

resident-evil-aterlife (15)

Un bon film que nous avons la, même si une fois de plus la 3D ne m'a guère convaincue.... Tout en action, Resident Evil Afterlife s'octroie néanmoins quelques moments de repos bienvenus et qui ne nous ennuient pas  du tout. Le film ne reprend pas directement à la fin du troisième film et nous laisse un peu dans le flou quand à ce qu'il s'est passé. On sait que les humains sont une race en voie d'extinction et que Umbrella continue ses expériences sur les virus.

Loin d'être une catastrophe que l'on a pu dire, Resident Evil Afterlife est plutôt bon, s'inspirant des jeux Resident Evil 5 et Resident Evil : Code Veronica. L'image est soignée, les effets spéciaux sont bons et le scénario est correct, l'histoire se tenant plutôt bien, en cohérence avec les films précédents.

Resident-Evil-Afterlife-Poster-Alice-Prospero-Fight

Néanmoins la violence se fait plus discrète, malgré la grosse scène avec le zombie à la grosse hache et tout reste dans le survival. Anderson manie aussi mieux l'humour en faisant notamment d'Alice un personnage moins renfermé sur lui-même et n'hésite pas à provoquer par l'atterissage plus que limite d'un avion sur des tours....

On pourra regretter quelques erreurs de raccord des plus basiques, qui interviennent dès le début du film mais qui ne gâchent cependant rien à un nous tenant en haleine, qui n'hésite pas à massacrer ses personnages. Un des meilleurs épisodes de la saga, pour moi, qui malheureusement est suivit par un cinquième opus, largement moins bon....