Je vous ai déjà écrit un article sur Isabel Wolff il y a une dizaine de jours. Comme j'ai vraiment été agréablement surprise par cette auteure et son dernier roman, Tout ton portrait, je me suis dis qu'il fallait que j'en lise un autre. Quand j'aime un livre d'un auteur, j'ai toujours l'appréhension de lire un autre de ses romans par peur d'être déçue. Ici, le deuxième roman est Un amour vintage, paru en 2010. Et franchement, je n'ai absolument pas été déçue!!!

isabelwolff

Dans ce roman, Phoebe est le personnage principal. Elle ouvre sa propre boutique, "Village vintage" après une année difficile: sa meilleure amie est morte, elle a rompu avec son fiancé et a pris un congé sabbatique à son travail avant de décider d'ouvrir sa boutique. Ce qui maintient Phoebe hors de l'eau, c'est son travail: passionnée de vintage, elle commande, déniche, restaure des vêtements allant des années 1920 aux années 1980. Pour elle, le vintage est plus qu'une mode, c'est un principe de vie. Le vêtement ayant déjà été porté à une époque différente, il a une histoire, une vie propre et, pour certains vêtements anciens rapportés par les descendants du propriétaire, une histoire plus ou moins heureuse. C'est ce que Phoebe découvre notamment lorsqu'elle se rend chez Thérèse, dame de presque 80 ans qui vend ses vêtements mais qui tient à garder un manteau bleu datant des années 1940, à l'histoire particulière...

02258380-photo-un-amour-vintage-d-isabel-wolff

Et je ne vous donne pas plus de détails. Je vais finir par réussir à manier l'art de vous donner envie de lire des romans (quoique, je n'en sais rien ^^). Voici les 3 raisons qui font que ce livre vaut vraiment la peine d'être lu:

1) Isabel Wolff a réussi à me donner une meilleure idée de la "chick-lit": je ne trouve pas ça gnan-gnan du tout: de réelles recherches poussées ont été faites sur les différents sujets abordés dans le roman (mode, cinéma, guerre). Il y a notamment l'utilisation d'ouvrage signés O.Paxton qui est, en histoire, un des spécialistes de la Seconde guerre mondiale et de la Résistance (et oui la prof d'histoire que je suis aime quand des sources solides sont utilisées ^^...défaut professionnel)

2) J'ai mis un temps fous à apprécier les vêtements. Pendant longtemps, le vêtement était pour moi fonctionnel. J'ai donc apprécié ici les descriptions du travail de fabrication des vêtements selon les époques, de l'importance des tissus et les biographies rapides de certains créateurs. Cette même minutie du détail et des explications se retrouvent avec la présentation de différents films des années 1930-1950.

3) Pour l'auteur qui est très sympathique. Quand un article est rédigé, je poste un lien sur la page facebook de l'auteur. Et Isabel Wolff m'a répondu, y compris en français. Et j'ai lu à la fin de ce roman dans les remerciements que l'auteur a écrit en français. D'où mon interrogation principale: d'où vient cet apprentissage de la langue de Molière ^^?

En bref, un deuxième roman de l'auteur qui m'a plu (lu en 2 jours c'est que je n'ai vraiment pas pu poser le livre!), m'a fait rire...et m'a même fait verser quelques larmichettes (mais ça c'est parce que je suis un trop bon public ^^). Sur ce, bonne lecture! Et très bonne année 2014!!!