En cette période de vacances scolaires, j'ai décidé de rattraper mon retard cinématographique...notamment en me rendant au cinéma. J'entends déjà des personnes me dire qu'avec le streaming, pourquoi aller au ciné? Disons qu'apprécier un film nécessite parfois de le voir sur grand, très grand écran. J'avoue apprécier également l'ambiance du ciné...surtout quand vous êtes dans une salle où vous êtes 15 maximum et qu'il n'y a pas de chieurs ^^.

DON-JON-Affiche-France

Bref, mon premier film des vac est Don Jon, premier film réalisé par l'acteur Joseph Gordon Levitt et sorti ce 25 décembre. Il y joue ici le personnage de Jon Martello, jeune trentenaire qui n'a aucun souci lorsqu'il s'agit de trouver une fille pour baiser. Sa vie d'ailleurs tourne autour de huit principes que vous pouvez lire sur l'affiche ci-dessus. Le truc est que le porno est plus important que le sexe pour le fameux Don Jon. Comme le dit le personnage "Une vraie chatte ne vaut pas une chatte de youporn". Et la rencontre de Don Jon avec Barbara Sugerman (Scarlett Johannsson) n'y change rien. Le personnage en est cette fois amoureux, fait de nombreux efforts pour se conformer à l'image du petit ami idéal...mais le porno n'est jamais loin. Et le jour où Barbara découvre le pot aux roses...

don-jon-fathers-day

...et je ne vous dis rien de plus. On pourrait croire la suite prévisible mais il n'en est rien. Les 1h45 de film file à toute allure et lorsque l'on sort de la salle, on a pas mal de questions en tête. Mais voilà le temps venu des célèbres "3 raisons qui font que le film vaut le coup d'oeil":

1) Pour le thème du film. Même si de nombreux articles étiquettent ce film "comédie romantique", je ne trouve pas que ce soit la bonne étiquette. Bon, je suis nulle en étiquette mais je tablerais plus sur un film de société avec une bonne pointe d'humour grinçant. La question qui se pose est l'influence des médias et des images sur notre quotidien...et notre vie amoureuse et sexuelle. Pour Don Jon, les relations sexuelles devraient être comme du porno et pour Barbara, le sexe, c'est "faire l'amour" , le tout en mode "comédie romantique" où le prince a ici les traits de Channing Tatum. Plus le film avance et plus la réflexion avance, le tout avec des traits d'humour décapants.

don-jon_5064432

2) Pour les acteurs, tous sans exception!!! J'ai retrouvé avec plaisir Tony Danza (alias Tony Mitchelli dans Madame est servie) dans le rôle de l'italien macho et père de Don Jon. Mais aussi pour Julian Moore, dont on parle peu dans les interviews et articles que j'ai parcouru mais qui pour moi est aussi importante que Scarlett Johannsson dans le sens où elle est à la fois forte, indépendante, loufoque, fragile...une femme normale et pas caricaturale.

Don-Jon-Wallpapers-7

3) Pour le sexe. Sérieusement. On pourrait limite montrer ce film aux ado pour leur faire comprendre la différence entre les images et la réalité. Parce que le thème du sexe y est abordé sans tabou ni jugement. Le film présente aussi le point de vue de tous les personnages par rapport à la question...y compris l'Eglise. Et le raisonnement tombe juste à chaque fois.

Je terminerai donc par la bande-annonce (en anglais mais vraiment compréhensible, promis!), en me disant que si je n'ai pas réussi à vous donner envie de voir le film, c'est qu'il va falloir que je revois ma stratégie et mon argumentation. Sur ce, bon film!