Cinquième livre du défi (on approche de la fin!) pour lequel nous retournons dans le XIXème siècle anglais. Jusque la c'est clairement le livre que j'ai le moins aimé.

Trop fade à mon goût (c'est dire!), il est aussi très lent malgré quelques bonnes idées. C'est dommage car l'idée de départ était vraiment originale. L'auteur a de plus une bonne plume, bien écrit, avec un large vocabulaire...

Le résumé"Angleterre, 1803 
Seuls et sans fortune, Jenny et son frère Rob vivent de menus larcins en attendant des jours meilleurs. Des jours prochains, affirme Rob, car Jenny, aussi habile que jolie, ne tardera sûrement pas à piéger un riche époux… L’occasion se présente en effet quand, pour échapper au grenadier qui poursuit leur attelage, la jeune fille saute dans les fourrés où elle est découverte inanimée par un aristocrate, le duc de Strachen, lequel la recueille en son château afin de la soigner. Célibataire et richissime, le duc constitue une proie idéale. Aussi, pour prolonger son séjour chez lui le temps de le séduire, Jenny feint-elle d’avoir perdu la mémoire…"

le-duc-et-l-intrigante-221045-250-400

Côté historique : On entre dans la haute sphère de la noblesse avec la présence d'un duc, et des codes toujours bien établis! Intéressant cette partie relation avec le personnel et le côté très snob de la noblesse, surtout envers les autres. On a une vision assez large de la vie de la noblesse et de leur mode de vie : loisirs, "travail", relations personnelles... Les costumes, habitudes sont bien décrites mais de façon minime! La vision du "bas peuple" semble biaisée dès le début puisque quand même liée à la haute société...

Côté romance : C'est long, très très long! Et c'est bien pour cela que l'article sera court, car que dire?? On s'ennuit, on peut lire les 30 premières pages puis les 30 dernières en zappant complètement le milieux. Je veux bien qu'il y ait du milieux, que ce soit fait pour ça, mais la non merci! La pauvre donzelle réconfortant le triste duc qui est ultra riche, super gentil et adorable mais dyslexique... Et la pauvre qui sait lire et écrire comme si elle avait fait de hautes études... Alors qu'ils apprennent à faire connaissance, c'est plat, il ne se passe rien du tout, les tourtereaux lisent des livres, vont au théâtre... La grande intrigue c'est de cacher à l'un son identité et à l'autre son problème de lecture. Désolée mais pour moi ce n'est clairement pas assez palpitant!

Next!