Second jour du défi et second roman, de Shari Anton aujourd'hui. Je ne connais pas vraiment l'auteur, elle est américaine.

Son livre présenté ici, Le Chateau des secrets fait parti d'une saga sur une même famille, les Wilmont (rien à voir avec Valmont, on ne confond pas!)

Le résumé : Angleterre, 1109 
Alors qu'il séjourne au palais de Westminster avec sa fiancée, lady Caroline de Grace, le chevalier Stephen de Wilmont fait irruption une nuit dans la chambre de sa promise _ mais se trompe de porte et, à sa stupeur, se retrouve face à lady Marian de Lacey, son premier amour, avec qui il a eu une brève liaison six ans plus tôt. La jeune femme lui révèle alors être la cousine de lady Caroline, mais lui cache soigneusement l'existence de ses filles, deux petites jumelles dont il est le père...

le-chateau-des-secrets-228886

Le contexte historique : Alors sur ce point la j'ai été très déçue. Il n'y en a pratiquement pas : pas de bataille, de révolte ou de cours du roi. Les descriptions des paysages, des vêtements, des modes de transport sont les seuls points historiques. Autant dire que ça fait léger. Pour ce que je connais de ces sujets, les descriptions me semblent assez fidèles. Cependant, la façon parler est clairement trop "actuelle". Bon la encore, c'est un roman...

Le côté romance : Celui-ci est très différent d'hier. Les personnages principaux se connaissent déjà, on déjà eu une histoire de laquelle sont nées des jumelles. Sauf que le géniteur ne sait pas qu'il est le père des dites jumelles. Toute la base de l'histoire repose finalement sur des mensonges et des non-dits. Les scènes hot, qui semblent être partie intégrantes de ce type de romans sont moins présentes, plus suggestives pour tenter de laisser place à une certaine émotion. Le problème est que l'héroine, Marian, se laisse encore une fois un peu trop galvauder par la vie et les hommes en général. Bon, elle compte sur son héros mais tout de même!! A part ça l'ensemble reste sympathique et gentillet, correctement écrit malgré quelques passages trop longs et carrément ennuyeux.

Encore ce côté doudou pour réconforter les femmes des tragédies amoureuses....