Quand on aime un groupe ou un artiste, on finit par vouloir aller les voir. Et en général, le concert se déroule dans une grande ville (Lille) voire une méga grande ville (Paris). Et quelquefois, on passe même la frontière (il faut dire que la Belgique a de bonnes salles et fait venir de très bons groupes). Alors quand de nouvelles salles se créent, dans une ville moyenne et arrivent à faire venir des groupes super sympas (avec des tarifs vraiment avantageux, comme seulement 16.80 euros pour Lilly wood and the prick!!!), il faut le souligner et en faire la publicité.

Oignies_-_Le_Métaphone_(C)

Oignies, dans le Nord-Pas-de-Calais, a été une ville qui a fondé son économie sur l'activité minière. Il y avait plusieurs  fosses (lieu où l'on se rendait pour travailler et extraire le charbon) et la fosse 9-9bis de Oignies a été la dernière à fermer dans la région le 21 décembre 1990. De là, la ville s'est rapidement demandé comment recréer de l'activité. Plusieurs choix ont été développés: le bassin minier fait partie du patrimoine mondial de l'Unesco depuis l'été 2012. Oignies fait également visiter la fosse 9-9bis tout au long de l'année puisqu'elle a concervé ses chevalements (tours servant d'ascenseurs pour faire descendre et remonter les mineurs et machines). Mais la ville a aussi voulu développer de nouvelles activités sur l'ancien site minier: le choix a été pris de créer une salle de spectacles, qui accueillerait des activités municipales, musicales voire théâtrales.

le-metaphone-a-oignies-une-salle-de-concert-unique-au-monde-qui-se-mue-en-instrument-de-musique_i146441

La salle a été inaugurée le 25 septembre et depuis une série de concerts est programmée jusque décembre. Et tous les styles musicaux sont représentés. Pour ma part, avec mon meilleur ami, nous nous sommes rendus le 5 octobre au concert de Lilly wood and the prick avec pour première partie Okay monday.

969891_10151677258273559_679133163_n

Okay monday est un groupe de rock composé de 4 jeunes Lillois. Ces derniers ont été remarqués au Printemps de Bourges et par les Inrocks. Leurs morceaux sont efficaces: au concert, on a surtout été bluffés par l'énergie du groupe et le fait qu'ils ont réussi à faire bouger un public qui, au départ, n'était pas super jovial...mis à part le 1er rang (où l'on se trouvait évidemment ^^). Le lendemain, je suis partie écouter les morceaux pour un peu plus s'attacher aux paroles. Et la magie continue d'opérer car le groupe a des paroles à l'humour frondeur et où une petite touche de sarcasme se pose de temps à autre. Si vous ne me croyez pas, traînez vos oreilles sur la chanson Wrong girl at the wrong place (at the wrong time). Leur premier ep devrait bientôt sortir et je parie que ce groupe ne sera plus pendant longtemps une simple première partie. Affaire à suivre...Pour découvrir la voix très aigue du chanteur et vous laisser séduire par le groupe, je vous mets en lien la vidéo qui est présente sur youtube:

http://www.youtube.com/watch?v=-lw7UUXeVWI

66849

Vient ensuite le groupe pour lequel on était venu, Lilly wood and the prick. Groupe formé en 2006, Nili Hadida (chant) et Benjamin Cotto (guitare) sortent leur premier album en 2010 Invincible Friends. La chanson la plus connue et la plus passée en radio de ce premier album est Down the drain. Les thèmes abordés sur l'album étaient en lien avec l'amour et le quotidien, abordés sous différents angles, comme Love song qui parle d'un couple et de son histoire autour de leur chanson fétiche, leur chanson d'amour.

Après de nombreux concerts et festivals, c'est le temps de se poser à nouveau et de préparer le 2è album avec toutes les angoisses que peut avoir un groupe qui a eu un succès avec le premier opus. Revenus fin 2012, Lilly wood and the prick signe un retour à la hauteur des espérances. J'ai (et c'est seulement un avis perso) trouvé l'album plus cohérent au niveau du son. Quant aux thèmes des chansons, l'amour, le changement est toujours présent mais avec un nouveau point de vue. Le retour est réussi! Et la chanson Long way back reste ma chanson préférée de ce 2è album The fight.

Quant au concert, les 400 personnes présentes au Métaphone n'ont jamais autant dansé. Le show était parfait: les musiciens, Nili, le choix et l'enchaînement des morceaux...je pourrais vous décrire l'ambiance en plusieurs lignes mais il faut juste aller les voir pour comprendre l'énergie qui ressort de ce groupe. Certains morceaux de l'album sont même encore mieux en live et la chanson Love song a été réinterprété et cela n'en a été que mieux.

Pour résumer: une superbe salle ayant une magnifique acoustique et une programmation qui n'a rien à envier aux autres salles de la région. Longue vie au Métaphone!