Le collège...des années que les adultes (pour pas dire "les vieux" comme les élèves...c'est cruel un élève) considèrent avec tendresse et nostalgie...ou avec horreur. Soit on a adoré les années collège, les mots écrits en perm' dans les agendas, les récré courtes mais où tous les potins sont échangés...et puis en options il y a les cours aussi ^^. Pour d'autre, le collège, c'est la jungle, les 4 ans à tenir, traverser les couloirs sans être bousculé, recevoir une boulette ou être insulté.

Mais qu'en est-il quand on est prof, et donc de l'autre côté du bureau? Comment perçoit-on ces êtres vivants bizarroïdes appelés adolescents? Et bien Princesse Soso nous en donne sa vision dans sa Chronique d'une prof qui en saigne, livre sorti en octobre 2010 et au prix de 15.11 euros.

2951288283_1_3

Princesse Soso est prof d'anglais depuis 5 ans et enseigne dans une ZEP (Zone d'éducation prioritaire; traduction: là où ça craint un peu sic) de campagne après avoir été TZR (le fameux "remplaçant que tout le monde pense que c'est pas un vrai prof pfff). Et au bout de ces quelques années, elle décide de faire une sorte d'état des lieux de l'enseignement. Le truc qui fait qu'on ne lâche pas le livre du début à la fin, c'est que le tout est écrit avec une bonne dose d'humour, un humour grinçant à souhait et donc cela change des livres chiants sur l'école. (oui, soyons francs et utilisons du registre familier ^^).

Rien que les premières pages m'ont fait éclater de rires. Je précise que j'ai lu cette chronique au début des grandes vacances l'année dernière et que le livre s'organise comme les trimestres d'une année scolaire. Donc les premières pages décrivent la veille de la rentrée en tant que prof...et je me suis totaement reconnue: tout le 1er paragraphe consiste en cette même litanie "Je veux pas y aler, je veux pas y aller..."Et après, on se cherche tous les points positifs de la rentrée: on a des nouvelles affaires, agendas, sac (oui je revendique ce côté ado attardée), on revoit les copains lors de la prérentrée, on découvre les classes qu'on va avoir... Et tout le livre est comme ça. La vision du prof sur son métier, sur le quotidien, sur les élèves, tout est pris et croqué avec un humour parfois gentillet, parfois grinçant. Princesse Soso précise bien que ce ne sont que quelques anecdotes marquantes dans toute une année scolaire et que son métier, elle l'adore. Il n'empêche que certains de ses aspects peucent prêter au rire...au rire jaune certains jours.

Nous en arrivons maintenant au paragraphe bâteau: mais pourquoi lire ce livre? Et bien ma petite dame et mon bon monsieur, voici quelques raisons de vous précipiter sur cet ouvrage:

- l'auteure est franche: elle pousse de véritables coups de gueule sur pleusieurs pages (notamment quand l'institution l'énerve), peut être émerveillé par les élèves "choupi" et être atterrée par certains élèves, futurs psychopathes en puissance voulant taillader tous les autres élèves au compas. Ainsi, elle raconte la rencontre avec une mère d'élève qui ne comprend pas pourquoi on l'a convoqué au sujet de la ceinture de sa fille: "Ben quoi, c'est écrit BITCH dessus, c'est la plage quoi"...et là, c'est le vide intersidéral...et les insultes en anglais sont à revoir.

- Pour ceux qui sont profs, il y a des situations où l'on se reconnaît: les élèves en salle pupitre, je me suis totalement reconnue dedans. Tous les ans, mes 5è me disent que l'internet et le traitement de texte, ils gèrent. 5 minutes après, quasiment l'ensemble de la classe a un problème...et moi je me dis "Je n'irai plus jamais en salle pupitre". Pour ceux qui veulent comprendre un peu mieux le professorat et leur quotidien sans se farcir les pavés ennuyeux du site de l'éducation nationale, ce livre est fait pour vous et casse le mythe du prof feignasse payé à rester assis.

- Car à certains moments, on entrevoit le regard des profs, des parents et des élèves en même temps et il y a vraiment de quoi rire. Lechapitre d'anthologie, c'est la rencontre parents-professeurs, moment que l'on craint un peu des trois côtés ^^...et où le prof se dit qu il aurait dû ramener un garde manger avec lui (enfin, ça c'est moi!).

Princesse Soso a aussi un blog http://foodamour.free.fr/index.php?category/Coup-de-coeur qu'elle a mis en pause car elle attendait un enfant et veut prendre le temps de s'occuper du bout de chou...avant qu'il ne devienne cette créature mythologique appelé "ado". Et le blog est à l'image de l'auteur: plein d'humour mais avec une vraie réflexion de fond. D'ailleurs, j'ai adoré cette image sur le blog:

0000000000batteur

Alors allez-y, jetez-vous sur ce livre que j'ai vraiment apprécié...et que je vais bientôt relire car cet article m'en a donné envie. Bonne lecture et méfiez-vous de ces êtres en mutation et baptisés "adolescents" ^^.

N.B: il y a toujours le défi pour lequel vous DEVEZ voter...sinon je vais commencer à chanter, et vous ne reverrez plus jamais le soleil.