Il est des personnages qui marquent l'histoire d'un pays. Il est même des personnages qui finissent par être mondialement connu. Et ce portrait en pied en est la parfaite illustration. Nous sommes en présence du sacre de Louis XIV peint par Hyacinthe Rigaud en 1701.

image_59138_v2_m56577569830600217

Ce tableau est maintenant étudié dans le programme d'histoire de 5è, ce qui fait qu'au mois de juin, quand la moitié des élèves a déjà disparu dans la nature, nous devons travailler sur un thème très important pour qu'ils comprennent ensuite le programme de 4è. Enfin, ce sont les vacances et je ne vais pas commencer à bougonner. Mais la 1è année où j'ai commencé comme prof, Louis XIV était au programme de 4è. Et je me rappelle la réaction d'une de mes classes face au tableau : "Mais c'est quoi cette bonne femme en robe de chambre????". Là, vous avez trois réactions possibles: vous éclatez de rire et, dans mon cas, c'est parti pour une heure ; vous vous énervez et les traitez d'incultes; vous haussez haut un sourcil puis d'un ton calme et posé, vous expliquez le tableau. Moi je suis passée par les 3 réactions (et non, je ne suis pas schizophrène). Mais passons aux choses sérieuses.

Ce tableau représente Louis XIV (1638-1715) en costume de sacre, tenue d'apparat du nouveau roi lorsqu'il prend la fonction de souverain après une cérémonie religieuse, qui a lieu pour la majorité des rois à Reims. La particularité de Louis XIV est qu'il a instauré en France une monarchie absolue de droit divin dès qu'il règne seul en 1651 (et ce jusque 1715): cela fait donc 50 ans sur le tableau que Louis XIV est roi de France (et non des Français, notez la différence). La monarchie absolue signifie que le roi a tous les pouvoirs et prend toutes les décisions sans jamais être contesté. En outre, son règne est "de droit divin": ainsi, personne ne peut remettre en cause son autorité, puisqu'il tient celle-ci de Dieu. Sur le tableau, ce pouvoir absolu est représenté par les regalia qui sont les insignes du roi:

- la couronne, qui distingue la personne royale et montre les ambitions politiques du souverain

- le sceptre, emblème politique par excellence du monarque

- la main de justice, car les 3 pouvoirs sont entre les mains du roi (politique, législatif et judiciaire) et il est le 1er juge de son royaume

- l'épée car le rois est le 1er soldat qui doit défendre son royaume

- le manteau bleu à fleur de lys, le bleu étant la couleur de la pureté et la fleur de lys symbole des rois de France depuis Hugues Capet (987)

- le collier de l'ordre du Saint Esprit, mis en place en 1578 par le roi Henri III et qui défend la religion catholique

Louis XIV a fait peindre plusieurs portraits qu'il a envoyé dans diverses régions de son royaume afin d'être respecté et connu par ses sujets, même lorqu'il n'est pas présent. En effet, l'époque veut qu'on ne reconnait le roi que par trois moyens: les tableaux, les faces des pièces de monnaie et voir le souverain en personne. Ce portrait ci de Hyacinthe Rigaud était destiné au roi d'Espagne Philippe V, petit-fils de Louis XIV. Mais le tableau plut tellement à la cour du roi soleil (surnom de Louis XIV de par sa grandeur et sa magnificence) que le tableau demeura à Versailles. Lorsque le roi est absent, le tableau a la même autorité que le roi lui-même et quiconque ne retire pas son chapeau ou ne fait pas la révérence, est passible de sanctions.

Il y a trois petites particularités par rapport à ce tableau:

- la 1è est que Louis XIV est le seul monarque français à prendre des libertés avec ses regalia: la couronne est posée sur un coussin au second plan et le sceptre est retourné et sert d'appui au roi. Cela montre la puissance d'un monarque qui peut se permettre quelques fantaisies dans la composition de son portrait.

- le 2è particularité est liée à la différence entre la tête et le corps de Louis XIV: si la tête du roi lui fait bien paraître 63 ans, il n'en est pas de même du corps du monarque qui paraît être celui d'un jeune homme de 20 ans. Ce décalage est en fait un hommage au fait que Louis XIV était un très bon danseur dans ses jeunes années.

- la 3è particularité est en lien avec la perruque qui fait toujours pouffer de rire les gamins (avec les collants): les perruques sont bien une mode de l'époque mais elle cache aussi le fait que le roi a quasiment perdu toute sa chevelure (à cause d'une maladie lorsqu'il avait 20 ans).

Voilà donc un portrait sur pied qui illustre la toute-puissance d'un roi ayant eu le règne le plus long avec 72 ans de règne si l'on compte la régence de sa mère Anne d'Autriche.