Retribution est le 5ème film Resident Evil, toujours avec Milla Jovovich et réalisé par Paul W. S. Anderson. 

Resident_evil_retribution_poster

Le film reprend directement la ou le 4ème opus s'était arrêté. Alice et d'autres humains survivants sont sur l'Arcadia, avec des avions d'Umbrella Corporation qui arrivent et tuent tous le monde sauf Alice. L'attaque est menée par Jill Valentine, sous l'emprise de la reine rouge, de même que l'interrogatoire d'Alice qui est emprisonnée dans la base principale d'Umbrella, en Russie.

resident-evil-retribution-image

Pendant ce temps la (et on l'apprendra plus tard), nous retrouvons Alice, dans une vie de famille normale avec Carlos, son mari et une petite fille. Un matin ils sont brutalement attaqué par des personnes infectées par le virus. Elle ne réussit qu'à sauver sa fille, mais pas sa propre vie.

Retour dans la cellule d'Alice qui s'ouvre. Alice est libérée. Après un détour par Tokyo et une bataille enragée contre des morts-vivants, Alice tombe sur Ada Wong qui a tué des dirigeants de l'installation d'Umbrella et qui l'a aidé à sortir de sa cellule. Ada est en fait mandatée par Albert Wesker (censé être mort) qui a besoin d'Alice. Il a créé une équipe pour libérer les deux jeunes femmes du complexe.

80_resident-evil-retribution-6     RER-005

Alice est poursuivie par Jill et la reine rouge et doit traverser plusieurs villes recréées par Umbrella (New York, Moscou, une ville des Etats Unis non nommée) afin de rejoindre l'équipe de surface dont Luther West qui viennent à leur secours. En chemin, elle est ralentie par plusieurs mutations mais elle retrouve aussi la petite fille de son clone ainsi que le clone de Rain, version gentille...

 

L'action du film se déroule presque totalement dans le complexe d'Umbrella en Russie, situé sous l'eau (gelée bien sur). Le film ravira les fans purs et durs du jeu vidéo. En effet, on retrouve vraiment le style jeu vidéo avec une période combats, suivie d'une période découverte et d'une dernière période explications/dialogues.

resident-evil-retribution-a04     resident-evil-retribution-photo-50632167429cf

Malheureusement le scénario a de nombreuses failles, ce qui vient entacher un visuel carrément impeccable! Paul Anderson maîtrise son sujet avec des combats stylisés et chorégraphiés avec soin. On retrouve la touche gore, peut être plus légère qu'il y avait dans les opus précédents. 

De nombreuses références sont faites ; au premier film avec le monstre de fin (ici à Moscou) ; au quatrième film avec le grand méchant à la hache (ici à New York) ; au second et troisième film avec la présence de Carlos et d'une petite fille.

Il faut compter également avec des scènes qui nous rappellent d'autres film comme l'eau envahissant New York : Le Jour d'Après, la scène de panique dans la rue est directement inspiré de l'Armée des Morts, etc.

L'histoire du film est aussi un de ses gros points faible. On n'a pas vraiment de direction spécifique si ce n'est pour Alice de sortir du complexe parce qu'on a besoin d'elle. 

resident-evil-retribution

Milla Jovovitch est toujours convaincante dans son rôle, pas lassée malgré un cinquième film. Nous retrouvons avec plaisir Sienna Guillory, grande oubliée du troisième film, Michelle Rodriguez et Oded Fehr.
La fin laisse place à une suite plus que probable ouverte sur une histoire peut être plus précise.

La 3D, assez efficace (et la je me réfère surtout aux pièces qui volent vers nous au début) aide au divertissement. On passe donc finalement un bon moment. Alors, on patientera pour le sixième.... rendez vous sûrement d'ici 2015!