Nous voici arrivés au cinquième tome de Mercy Thompson, toujours coyote, toujours mécanicienne. 

Le résumé : Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances. Après avoir passé les derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains: les secrets qu'il renferme sont sur le point d'être révélés. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels: sa maison a brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dissensions apparues au sein de la meute. Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie... pas facile quand on est sous pression!

1011-mercy5

La couverture : Un fond jaune et noir ; une maison délabrée et une fenêtre éclairée. Mercy tient un livre à la main, le grimoire et est entourée d'autres livres. Elle porte une tenue moins classique que celle de mécanicienne mais a une attitude plus égnimatique.  

Mon avis : On retrouve à nouveau le monde des faes avec une grande méchante qui cherche à récupérer un grimoire magique. Mercy se retrouve donc embarquée dans une sale histoire, encore une fois pour aider un ami.

Côté coeur, ça s'arrange pour Mercy qui a enfin fait un choix entre les deux hommes de sa vie, et a choisit Adam. Si les problèmes et les dissenssions demeurent dans la meute du fait de l'intégration de Mercy ; elle doit aussi venir en aide à Samuel dont le loup est au bord de la rupture psychologique, jusqu'à aller au suicide. Mais il va finir par retrouver un vieil amour de "jeunesse".

Dans ce tome, les hommes sont plus qu'à l'honneur et on adore baver en imaginant Adam, Samuel ou encore Ben.

L'ensemble est toujours aussi bien écrit, l'intrigue bien ficelée, nous tenant en haleine jusqu'à la fin. Un livre qui se lit d'une traite.