On poursuit avec cette sublime série, pleine de rebondissements. Cette saison 2, comme les suivantes, reste malconnue du grand public car maltraitée par M6 : diffusion très tardive, épisodes en désordre et hyper censurés (c'est sur que voir un monstre inexistant réellement c'est plus traumatisant que des enfants mutilés au journal de 20h....!!).

20_supernatural_468-1    Supernatural_saison_2_COFFRET-23424518082008

On retrouve donc nos deux acteurs fétiches - Jensen Ackles et Jared Padalecki - qui vont être accompagnés par de nouveaux acteurs secondaires plus ou moins important et/ou charismatiques (je pense ici à Jim Beaver ou Richard Speight Jr.).

2993087297_1_3_D8DmnEtq    SN315_220

Le premier épisode reprend directement à la suite de la saison 1, les frères Winchester et leur père encastrés dans une voiture accidentée par un démon... Et ce premier épisode, In my Time of dying, commence très très fort avec la présence de la mort mais aussi du démon aux yeux jaunes en nous mettant de suite dans le fil directeur de cette saison : le sens du sacrifice. Et jamais il n'a été aussi fort depuis le début de la série. Au bout de 45 min, on perd John Winchester, Dean est encore plus désespéré qu'avant et le destin de Sam semble encore plus incertain et égnimatique qu'avant! Autant dire qu'on est scotché devant notre écran en attendant avec grande impatience la suite!

La série reprend néanmoins ce qui en fait son succès avec un méchant par épisode tout en gardant le fil directeur de la saison dans chaque épisode. On est entrainé dans le folklore américain avec le croque mitaine ou le Croatoan (et la les amateurs d'histoires apprécieront les références!). On n'oublie pas les ennemis mythiques qui sont ici introduit dans la série pour la première fois comme les vampires ou les loup-garou. Les classiques fantômes et polymorphes ne sont pas oubliés.

3123218681_1_3_U0PPdJq0       3128512578_1_6_AyLJ5p0f

On en apprend plus sur la profession de "chasseur" avec la rencontre d'autres hunter dans les épisodes Bloodlust ou No Exit. Bobby, rencontré à la fin de la saison 1, revient plus régulièrement et devient un pilier, comme un père de substitution, en beaucoup plus drôle, agréable et très attachant. Le personnage est campé par l'excellent Jim Beaver qui nous montre un chasseur tout en nuance et d'expérience.

3124617385_1_3_fpKBAySC

Les épisodes Croatoan et Hunted, en milieu de saison, sont les pilliers de l'intrigue de la saison, sans nous en apprendre beaucoup plus sur la suite. L'intrigue principale concerne en effet Sam, le sang de démon qu'il a en lui et pourquoi il le possède. Cette intrigue s'incrit parfaitement dans tous les indices mis en place dès la saison 1, que l'on avait pas forcément remarqués mais qui semblent dès lors très logiques...

C'est ici qu'on  ressent une des forces de la série avec un arc narratif qui se poursuit et qui s'emboîte avec la saison précédente pour nous mener à un but que l'on ne connait pas encore.

L'humour reste présent dans la série, ce qui est rafraichissant. Un épisode spécial, Tall Tales, avec l'Embrouilleur, décalé, ajoute une touche de second degré dans la série. Et ce n'est pas pour nous déplaire.

0be18965

Mais les acteurs réussissent à nous montrer d'autres facettes et de nombreux moments d'émotion comme la mort de Sam ou lors de celle de John.

Les liens fraternels sont ainsi mis à rude épreuve durant toute la saison, lien qui va se révéler très puissant contre les démons.

On ressent la bonne ambiance du plateau et l'amitié qui unit les deux acteurs principaux, ce qui n'en améliore que plus la série.

La fin de saison nous laisse dans une expectative insoutenable, nous plongeant définitivement dans le mode fan de Supernatural...